Technologies: 93 % des recruteurs ont déjà commis une erreur d’embauche

Tous les recruteurs le savent : il existe souvent un décalage entre les compétences qu’ils recherchent et celles que possèdent les candidats. Une nouvelle étude de Robert Half Technology le confirme.

Une très large majorité des responsables des décisions d’embauche dans le secteur des technologies de l’information admettent avoir déjà commis une erreur d’embauche : 93 % ont déjà embauché quelqu’un qui ne convenait pas. Il peut s’agir de problèmes de compétences (30 % des cas), notamment parce que les compétences techniques sont les plus difficiles à évaluer en entrevue selon 44 % des personnes interrogées, contre 20 % pour les compétences générales. Un autre obstacle : les problèmes interpersonnels (25 % des cas). Mais l’explication la plus courante est un problème de compatibilité avec la culture de l’entreprise (38 %). Les deux tiers des répondants estiment d’ailleurs qu’il est difficile d’évaluer si le candidat pourra s’y adapter.

Les erreurs de recrutement coûtent cher à l’entreprise, puisqu’il faut relancer un processus d’embauche. C’est aussi synonyme de perte de productivité, puisque la personne qui ne correspond pas au poste n’est pas aussi efficace qu’elle devrait l’être, et cela impacte le moral des autres membres de l’équipe.

5 conseils pour ne pas faire une erreur d’embauche

1. Pour éviter d’en arriver là, Robert Half Technology conseille tout d’abord de clairement définir les besoins avec une description de poste précise.

2. Ensuite, vous devrez faire passer des tests aux candidats pour vous assurer qu’ils possèdent bien les compétences techniques requises.

3. L’équipe doit être impliquée dans le processus d’embauche et les entrevues pour une évaluation des compétences interpersonnelles et de la compatibilité du candidat avec ses futurs collègues.

4. Vous devrez peut-être aussi faire des compromis : dans le domaine des technologies, il y a une pénurie de talents. Faites une liste des compétences indispensables et de celles qui seraient seulement souhaitables.

5. Enfin, pourquoi ne pas embaucher un employé contractuel avant de vous décider à lui donner sa chance à temps plein ? Vous aurez ainsi l’occasion de vous assurer qu’il correspond bien à ce que vous cherchez.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#