CV

Le CV vidéo : ça intéresse qui?

Tous les projecteurs sont braqués sur le CV vidéo, nouvel outil à la mode dans l’univers du recrutement. Le point sur la tendance.

Le CV vidéo attire l’attention depuis que le réseau social favori de la génération Z, TikTok, a annoncé son intention d’offrir cet outil de recrutement aux jeunes talents et aux entreprises qui veulent les embaucher.

Le projet pilote TikTok Resumes, déployé exclusivement aux États-Unis jusqu’au 31 juillet 2021, amorcera-t-il une révolution dans l’univers de la recherche d’emploi? Probablement pas.

Beaucoup d’obstacles

La chaîne de restauration rapide Chipotle, qui a fait partie du projet pilote de TikTok, est ravie des candidatures vidéo reçues grâce à la plateforme. Puisqu’il s’agissait parfois de postes en cuisine, il était possible d’évaluer les techniques de certains candidats avant même de les rencontrer.

Au-delà de cet exemple anecdotique, qui pourrait vraiment souhaiter ajouter un CV vidéo à son portfolio de candidature?

Déjà, pour réaliser un CV vidéo, il faut être à l’aise devant la caméra, ce qui n’est pas donné à tout le monde. De plus, certains trouvent que l’ajout d’un CV vidéo rend le processus d’envoi de candidature encore plus long, plus ardu et plus stressant qu’il ne l’est déjà.

Et puis encore faut-il disposer des outils technologiques pour créer un bon CV vidéo, c’est-à-dire un téléphone intelligent ou un ordinateur, parfois même des connaissances en montage vidéo. Est-ce que cela ne désavantage pas certaines personnes? Absolument, avisent des experts cités par le magazine économique Bloomberg.

Jack Kelly, chroniqueur au magazine Forbes, va jusqu’à dire que seule la génération Z pourrait être avantagée par le CV vidéo, privant ainsi la génération X et les baby-boomers de certaines occasions d’emploi.

Quelques avantages

Cependant, si le poste à pourvoir en est un qui demande de la créativité, des connaissances dans le numérique et même devant la caméra, le CV vidéo semble tout indiqué. Cet outil devient alors une façon intéressante pour un candidat ou une candidate de se démarquer, de donner un aperçu de sa personnalité et ainsi de prouver que son profil est idéal pour les fonctions convoitées.

Selon une professionnelle américaine du recrutement interviewée sur le site Mic, certaines personnes ayant l’impression que leur créativité est restreinte dans un processus d’embauche traditionnel peuvent vraiment briller grâce à un CV vidéo. Toutefois, toujours selon l’experte, cet outil n’est pertinent que pour les emplois en gestion de réseaux sociaux ou en création de contenu numérique, à la limite pour un poste de recrue.

Attention aux biais

Au-delà des considérations pratico-pratiques, le CV vidéo ne fait pas que des adeptes. Plusieurs personnes à la recherche d’un emploi craignent que la vidéo ne soit un motif de discrimination à l’embauche.

Sexisme, racisme, âgisme, grossophobie : voilà bien des biais que peut causer l’envoi d’un CV vidéo, selon des responsables des ressources humaines.

Au Québec, il est fortement recommandé de ne pas mentionner ni son âge ni d’ajouter sa photo à un envoi de CV traditionnel. Cela dit, avec LinkedIn, Facebook et Instagram, il est devenu plutôt facile pour quelqu’un qui embauche de vérifier une candidature sur le web et d’y voir de nombreux clichés.

Dans ce cas, ne vaut-il pas mieux prendre les devants et envoyer une candidature vidéo à son goût plutôt que de laisser les chasseurs de têtes faire

leurs recherches? La question se pose.

Les bonnes (et moins bonnes) pratiques

On souhaite absolument se présenter en vidéo? D’abord, on se prépare à filmer un peu comme on le ferait pour une réunion Zoom. L’allure professionnelle s’impose. Les experts du recrutement s’entendent aussi pour dire qu’il faut avoir l’air sympathique et sourire.

Assurément, une personne échevelée vêtue d’un pyjama ou d’un vieux t-shirt ne fera pas bonne impression. Aussi, mieux vaut l’enregistrer avec la caméra de son ordinateur, assis confortablement dans un environnement propre et calme plutôt qu’avec son cellulaire, couché sur son divan.

Finalement, il faut faire ça court. Il ne faut que quelques secondes pour consulter un CV traditionnel et bien des responsables des ressources humaines ne lisent parfois pas du tout la lettre de présentation.

 

Par Virginie Landry

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#