Derniers Articles > Propulsez votre carrière

Devriez-vous apprendre à programmer?

9 février 2016 | par Fanny Bourel | Propulsez votre carrière

Les développeurs informatiques sont comme les rois d’un monde où la technologie omniprésente, et des voix s'élèvent à l'effet que l'apprentissage de la programmation informatique devrait être généralisé à l'ensemble de la population. Mais savoir coder est-il vraiment essentiel à son CV? 

Michel Reid est coordonnateur du département informatique et de recherche opérationnelle de l’Université de Montréal. Lui et ses collègues enseignent notamment à des étudiants venus d’horizons professionnels très variés souhaitant apprendre à écrire des lignes de code informatique. Il ne juge pourtant pas indispensable que tout le monde apprenne à coder. « C’est surtout nécessaire dans les catégories d’emploi qui demandent de l’automatisation, explique-t-il. Par exemple, un technicien qui travaille à réparer des robots sur une chaîne de montage a tout intérêt à être capable de modifier le logiciel du robot et non pas seulement à en réparer la mécanique. »

Prendre les commandes

Si savoir programmer ne devient pas incontournable, maîtriser en partie le code informatique donne la possibilité à un travailleur d’automatiser certaines tâches et d’être ainsi plus performant. Par exemple, plutôt que de répéter la même séquence de manipulations sur Excel, le professionnel en finance ou en comptabilité gagnera du temps en créant un code qui permettra de tout faire en une opération. « Un enseignant peut automatiser la gestion des évaluations de ses élèves plutôt que de devoir tout faire à la main », dit M. Reid. 

Avoir des compétences en programmation, c’est donc passer de l’utilisateur passif et dépendant d’un logiciel à celui en mesure d’adapter une technologie à ses besoins, car il en comprend mieux la logique, la structure et le design. C’est comme apprendre à faire du pain plutôt que de devoir compter sur une boulangerie pour assurer son approvisionnement!

Par ailleurs, ceux ayant appris les rudiments du code informatique disent que ces acquis ont modelé leur pensée logique, aiguisé leur bon sens et permis d'en tirer davantage de leurs outils numériques. Et comme le rôle et la place de la technologie au coeur de nos vies sont appelés à grandir encore davantage, plusieurs voient les bénéfices que peut apporter l'enseignement du langage informatique aux emplois du futur.

Parler le même langage que les programmeurs

Développer des bases s'avère aussi très utile notamment pour ceux qui travaillent avec des programmeurs. « Il est parfois difficile de communiquer avec eux, car les informaticiens ne comprennent pas toujours la cible de l’application qu’ils développent, par exemple, précise M. Reid. S’y connaissant peu en marketing ou en gestion, ils peuvent avoir du mal à formuler un devis précis, ce qui peut poser problème au final dans l’exécution des contrats. » Disposer de connaissances en programmation permet donc de faire le lien avec les développeurs avec lesquels on travaille afin d’obtenir un meilleur produit final, par exemple un logiciel, ou de s’assurer que le site internet qu’on fait réaliser par un contractant extérieur est conforme à ses besoins.

En attendant que cet apprentissage soit courant dans les écoles du Québec, rien n'empêche les intéressés de prendre le taureau par les cornes et de s'atteler à la tâche: des sites comme Code Academy, Khan Academy ou Code.org offrent des cours en ligne. Mais l’enthousiasme que suscite la programmation informatique à l’heure actuelle ne doit pas faire oublier que devenir un bon codeur, bien que relativement facile, demande du temps et de la pratique. Ce n’est pas parce qu’on sait faire un pain de base qu’on peut se lancer avec succès dans l’ouverture d’une boulangerie!

 

 
Commentaires
Il n'y a aucun commentaire pour cet article
Laisser un commentaire



 Security code